Lettre à mon enfant,

À mon enfant,

Enfant, n’ai jamais honte d'être toi-même ! Tu es tout à fait original, une création unique! Personne ne marche comme toi, chante comme toi, rit comme toi, danse comme toi, joue dans le parc comme tu le fais. Tu as droit à tes pensées et à tes sentiments, à tes désirs et à tes attentes. Tu as le droit à ta joie et le droit à ton chagrin. Tu as le droit à ton OUI et le droit à ton NON, le droit de dire ta vérité, de marcher sur ton chemin et d'être célébré pour cela. Tu as le droit de faire foirer, le droit de faire un gâchis, le droit d'essayer et d'échouer et d'essayer encore et de faire des erreurs. D'autres ont le droit de se sentir contrariés, de ne pas être d'accord, de se sentir jaloux ou même en colère contre toi, mais ils n'ont pas le droit de te faire honte ou de te punir d'être toi-même. Sache que leurs abus ne sont pas personnels; ce n'est que leur propre douleur, leur propre potentiel non vécu qu'ils ne peuvent ou ne veulent pas toucher. Ils te rabaissent et te réduisent à un objet parce qu'ils sont morts à l'intérieur, et tu es tellement, tellement vivant, en contact avec la source de bonheur.

Sache que ton corps est parfait, même avec ses imperfections. Chaque tache, tache de naissance, ligne, pli et poil sont parfaitement placés, chaque pli de peau est sacré et chaque difformité n'est pas une difformité du point de vue de l'amour. Il y a du pouvoir à être toi-même, enfant, à respirer pendant que tu respires, à bouger lorsque tu bouges, à ressentir comme tu ressens. Il y a de la puissance dans ton silence et de la puissance dans ta chanson. Ne perd jamais le contact avec ce pouvoir, même si le monde veut te faire le réduire et l’abandonner ! N’ai jamais avoir honte de ton pouvoir!

Tu n'es pas obligé d'être esclave de ce monde. Les voix de la peur sont nombreuses mais la voix de la présence est plus forte. Aie confiance en toi. Et lorsque tu ne peux pas te faire confiance, sache que ton doute est digne de confiance également. Reste proche. Et entend ma voix chaque fois que tu tombes dans la honte et le doute de toi-même. Je suis toujours avec toi, enfant, tout près de ton souffle. Je suis ta propre voix, une voix intérieure d'amour de soi, une voix qui célèbre tout de toi et te rappelle que tu as le droit d'exister, que tu es parfait comme tu es, que tu es sacré et aimé, en chacun et tous les moments.

Ma voix ne te quittera jamais, même quand tu seras très vieux; tu seras toujours un enfant précieux à l'intérieur.

- Jeff Foster - Traduit par Lucie Martineau

Lucie Martineau